Nos actualités

Retour aux actualités

Conseils & Astuces

Lutter contre les problèmes d’humidité

Vous avez peut-être déjà remarqué des petites gouttes de condensation sur vos fenêtres ou des tâches de moisissure dans les coins de vos pièces ? Dans les deux cas, cela signifie que vous avez probablement des problèmes d’humidité. Pour vous aider, nous vous proposons nos meilleurs conseils pour détecter les moisissures et s’en débarrasser. 

Lutter contre les problèmes d’humidité

Comment détecter des problèmes d’humidité ?

Tout d’abord, soyez attentifs à l’état de vos vitres, si des gouttelettes de condensation sont présentes, ouvrez les fenêtres et laissez l’air circuler un instant à l’intérieur de la pièce.

Inspectez régulièrement l’état de vos sols et murs. En cas d’apparition de taches sur les murs, de déformation du plancher, ou si la peinture commence à s’écailler, informez immédiatement votre régie afin de planifier une intervention. Afin d’avoir un indicateur précis, vous pouvez mesurer le taux d’humidité dans votre pièce, en général, il se situe entre 40 et 60 %.

N’encombrez pas vos aérations

En effet, il est important de ne pas encombrer les bouches d’aération présentes dans votre logement. Ne placez pas de meuble devant et surtout ne les couvrez pas (même en cas de froid).

De même, ne cherchez pas à combler les espaces sous les portes, ils permettent à l’air de circuler librement entre les pièces.

Aérez régulièrement

Pensez à ouvrir les fenêtres de votre logement environ 10 minutes par jour, le matin et le soir. En effet, pour lutter contre les problèmes d’humidité, il est essentiel de renouveler l’air et de ventiler les pièces.

Pour les pièces à risque

La cuisine et la salle de bains sont des pièces particulièrement exposées aux risques de moisissures. Accumulation d’eau autour de l’évier, vapeurs d’eau excessives, fuites etc. Les causes sont multiples !

Aussi pour limiter les risques, nous vous conseillons de nettoyer régulièrement les bords de votre évier, lorsque vous cuisinez, mettez la hotte en marche et veillez à son bon entretien (dégraissage et changement des filtres). Pensez aussi à ventiler plus régulièrement.

Concernant la salle de bain, nous vous conseillons de bien activer la ventilation lorsque vous utilisez cette pièce. Réduire la durée de vos douches et la fréquence de vos bains permet également de limiter la production d’humidité. Cette réduction est d’autant plus importante si votre salle de bains ne possède pas de fenêtre.

De même, si vous ne possédez pas de sèche-linge, pensez à aérer plus fréquemment la pièce dans laquelle vous étendez votre linge.

Retirer les moisissures déjà installées

Si les traces sont petites et peu nombreuses, vous pouvez utiliser un chiffon et du vinaigre ménager ou un désinfectant comme l’eau de javel, pour retirer la tache.

Si, en revanche, les moisissures sont étendues et incrustées, il est nécessaire de prévenir votre régie. Tout d’abord pour identifier la source d’humidité et ensuite pour faire intervenir un professionnel. Une fois le problème traité, un déshumidificateur pourra être installé.

Si vous rencontrez des problèmes d’humidité, vous pouvez vous référer à la brochure de l’OFSP. En cas de doute, contactez le gérant technique de votre immeuble qui saura vous aiguiller dans les démarches à effectuer.

Retrouvez toutes nos informations dans la rubrique Actualités de notre site.

par  Victoria Blondeau