Nos actualités

Retour aux actualités

Guide immobilier

Label vert : protégeons l’environnement !

À l’approche de l’hiver, la consommation d’énergie des foyers augmente drastiquement provoquant ainsi un lourd impact sur l’environnement. Afin d’en limiter les conséquences, nous avons décidé il y a plusieurs années de rejoindre le Label vert et ainsi de mettre en place des solutions durables pour la protection de la planète. À ce titre, nous avons été lauréat, en 2018, du prix SIG de la transition énergétique. Retrouvez à travers cet article nos meilleurs conseils en matière d’économie d’énergie.

Label vert : protégeons l’environnement !

Aérer son logement avec parcimonie

En hiver, pratiquez une aération transversale du logement, mais de courte durée. Ouvrez les fenêtres opposées pendant environ 5 à 10 minutes maximum, environ deux fois par jour. Privilégiez le matin et le soir, lorsque la pollution de l’air est au plus bas.

Souvent, on pense qu’une aération prolongée va permettre de réguler la température d’une pièce. Si la température de chauffe est trop élevée, pensez d’abord à la réduire à l’aide de la vanne thermostatique. En effet, aujourd’hui, la plupart des logements sont équipés de vannes thermostatiques qui permettent de réguler la température intérieure au niveau des radiateurs. Si la vanne thermostatique est exposée à une température trop froide, le radiateur chauffera en permanence, provoquant la hausse de la température intérieure et créant ainsi l’inverse de l’effet souhaité.

Nous vous rappelons également qu’un chauffage fonctionnant en continu aura de lourdes répercussions financières sur les factures de chauffage.

En résumé, en hiver, l’aération de votre logement ne doit pas être effectuée dans le but de refroidir une pièce. Elle sert surtout à diminuer l’humidité et à renouveler l’air.

Éviter d’autres déperditions de chaleur

Cette règle s’applique surtout aux habitants d’immeubles. Lorsque vous entrez ou sortez de l’immeuble, veillez à chaque fois à refermer la porte d’entrée. Tout d’abord pour des raisons évidentes de sécurité, mais aussi parce que le bon chauffage des parties communes peut avoir un impact direct sur celui de vos appartements. En effet, les déperditions de chaleur liées à l’ouverture prolongée du hall d’entrée et les courants d’air peuvent faire baisser la température de votre logement et augmenter la sensation de froid dans vos pièces.

Économiser l’eau

Les fuites non signalées sont la cause principale d’une consommation d’eau excessive. Ainsi, si vous constatez dans votre logement un robinet ou une chasse d’eau qui fuient, contactez directement votre régie. Un robinet qui fuit peut consommer jusqu’à 5 litres d’eau par heure, la chasse d’eau des toilettes, quant à elle, représente une perte allant jusqu’à 600 litres par jour. À l’échelle d’un immeuble, ce sont donc de gigantesques quantités d’eau perdues. 

De nombreux gestes simples peuvent également être mis en place pour limiter votre consommation d’eau. Privilégiez par exemple les douches plutôt que les bains. Lorsque vous vous brossez les dents ou faites la vaisselle à la main, ne laissez pas l’eau couler en continu. Enfin, assurez-vous que votre lave-linge et lave-vaisselle soient remplis lors de leur utilisation.

Économiser l’électricité

Tout d’abord, pour limiter votre consommation d’électricité, veillez à ne pas laisser d’ampoules ou d’appareils allumés inutilement. Soyez également attentifs à la classe énergétique de votre électroménager. Les anciens appareils sont souvent énergivores et moins efficaces que les récents.

Ensuite, prenez garde au mode veille de vos appareils électroniques. En plus de faire baisser leur longévité, ils gonflent vos factures d’électricité. Préférez les éteindre complètement et débranchez les prises lorsque vous ne les utilisez pas.

En cas de question concernant le Label vert ou les économies d’énergie, nous vous invitons à contacter nos équipes par téléphone au 022 787 50 00 ou par e-mail locations@regisseurs.ch

Retrouvez tous nos conseils dans la rubrique Actualités de notre site.

par  Victoria Blondeau